Mercredi 1er février 2017 et jeudi 2 février 2017 à 20 h 00

au Théâtre Saragosse à PAU



Du Mardi 22 novembre au Samedi 31 Décembre 2016 

à PAU Médiathèque André Labarrère


Cette exposition a été conçue par la scène Espaces Pluriels, partenaire privilégié et conseil auprès du réseau des médiathèques Pau Béarn Pyrénées, en collaboration avec la médiathèque André Labarrère à l'occasion du temps fort Danse ! 

Parmi le foisonnement de la danse, nous avons souhaité porter notre attention sur des créations chorégraphiques conçues hors de leur espace traditionnel, la scène. L’exposition met en regard cinq chorégraphes : Trisha Brown, Anne Teresa De Keersmaeker, Daniel Larrieu, Hervé Robbe et Christian Rizzo. Sortant des lieux habituels de représentation et s’affranchissant de la vision frontale du plateau, les créations de ces artistes ont marqué l’histoire de cet art des années 60 à aujourd’hui.

Imaginée comme un parcours visuel, l’exposition présente ces œuvres chorégraphiques créées dans des espaces urbains, naturels ou virtuels. Elle manifeste ainsi une diversité d’univers et de géographies dans lesquels le mouvement vient s’inscrire, s’inventer ou se réinventer. La présence de la vidéo s’y révèle. Elle atteste des liens étroits qu’entretient la danse avec l’image. Les films sont ici les traces de ces expériences chorégraphiques in situ, ou bien se déplaçant au-delà d’une archive du geste, ils deviennent les initiateurs à part entière de nouveaux espaces pour la danse. Les auteurs de ces vidéos, films et photographies sont principalement les chorégraphes et les réalisateurs ou photographes Thierry De Mey, Vincent Bosc, Babeth Mangolte, Luc Riolon, Jean-Louis Le Tacon, Christophe Poux, Christian Merlhiot, Jean Goussebaire, Iuan-Hau Chiang... Nous remercions les artistes invités ainsi que toutes les personnes qui les accompagnent pour leur prêt d’œuvres et leur généreuse implication dans cette aventure.

 

Au programme

 

  • MARDI 22 NOVEMBRE 12H30 — INTERLUDE

 

Café-danse

Carole Rambaud présente Espaces Pluriels, scène conventionnée emblématique du soutien à la création chorégraphique et plus largement aux écritures contemporaines du spectacle vivant.

 

  • MARDI 22 NOVEMBRE 18H

Vernissage de l'exposition "hors du cadre"

 

  • SAMEDI 03 DÉCEMBRE 10H00 — AUDITORIUM

Rencontre avec Hervé Robbe

Depuis plus de 30 ans, Hervé Robbe a été l'acteur et le témoin curieux d'un foisonnement créatif de la danse. Une des particularismes de sa recherche artistique a été de confronter le corps dansant aux potentialités des nouvelles technologies, à la création vidéo et musicale. Au fil des années, son travail s'est sophistiqué, associant à la présence chorégraphique des univers ou des dispositifs architecturaux, plastiques, vidéographiques, sonores et technologiques. Tous ces projets, œuvres polysémiques, ont pris des formes multiples. Vous pourrez en revoir certains au sein de l'espace qui lui est consacré dans la salle d'exposition de la Médiathèque.

 

  • SAMEDI 03 DÉCEMBRE 12H — PATIO

Inaugural / Cie La Tierce

La pièce Inaugural propose au spectateur des supports sensibles à une écriture du regard. La forme courte ici adaptée pour le patio de la Médiathèque André Labarrère s'intéresse au glissement d'une situation abstraite vers un récit, une fiction. Le texte Les mains négatives de Marguerite Duras, diffusé dans l'espace, met en relief les corps à la fois comme figure et comme paysage et cherche à « donner à voir à partir du manque ». Tel un augure à interpréter, nous sommes face à un ensemble de signes venant convoquer successivement la fable, le mythologique et le cinématographique.

 

 

ESPACES PLURIELS 

SCÈNE CONVENTIONNÉE DANSE PAU 

17 AVENUE DE SARAGOSSE — 64000 PAU — T 05 59 84 11 93 

SECRETARIAT@ESPACESPLURIELS.FR 

ESPACESPLURIELS.FR

La billetterie est ouverte du lundi au jeudi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h

et le vendredi de 9h30 à 12h et de 14h à 17h


Vendredi 25, Samedi 26 et dimanche 27 novembre 2016 

à PAU Espace Dantza - 19 rue Bourbaki


Vous pouvez encore réserver pour les représentations de samedi et dimanche !

Réservations : 06 07 27 91 11 ou 05 33 11 30 24


Samedi 08 octobre 2016 

à PAU parc du centre Jean Vignalou au Centre Hospitalier de Pau (avenue de Buros)

dimanche 9 octobre 2016

à PAU Allées de Morlaàs, parc de la Villa Ridgway (à côté de la Médiathèque Les Allées)


Télécharger
5-Saisons-Arbre-Programme.pdf
Document Adobe Acrobat 2.5 MB

 

 Un projet culturel entre l'Hôpital et la Ville - 2016-2018

 

Les 5 Saisons de l’Arbre - Sentiers artistiques entre l'hôpital et la ville est un projet culturel initié par les Ateliers du Cami Salié en partenariat avec le Centre Hospitalier de Pau et la Ville de Pau. Il se déploiera d’octobre 2016 à juillet 2018. La thématique de l'arbre et des saisons sera un des fils conducteurs du projet.

 

Les objectifs du projet :

 

    •    Un projet de cohésion sociale : créer des passages entre la Cité et l’Hôpital

    •    Un projet éco-sensible : développer la relation des habitants avec la Nature en milieu urbain

    •    Un projet culturel : rapprocher l’art des lieux de soins, en particulier gériatriques

    •    Un projet festif : créer des événements artistiques pour tous les âges dans les parcs de la ville

 

Les actions déjà engagées sont :

 

    •    des ateliers de création dans certains services hospitaliers (USLD, Soins Palliatifs) : arts plastiques, lectures-écritures, musique, danse, animés par des artistes et des intervenants en coordination avec les professionnels

    •    des échanges intergénérationnels à venir prochainement entre des services hospitaliers, des établissements scolaires (primaire, secondaire, université) et d’autres structures associatives et culturelles

    •    quatre week-ends événements qui inviteront tous les habitants de l'agglomération à participer à des manifestations artistiques et festives dans le parc du Centre Jean Vignalou (Centre Hospitalier de Pau) et dans des parcs publics de la Ville de Pau

 

Week-ends programmés pour les quatre saisons :

  • - Automne 2016 : 8 et 9 octobre 2017
  • - Printemps 2017 : 8 et 9 avril 2017
  • - Hiver 2017-2018 : 3 et 4 février 2018
  • - Été 2018 : 7 et 8 juillet 2018

 POINTS FORTS DU WEEK-END DES 8 & 9 OCTOBRE 

 

  • Sentiers de découverte 

Premier acte de ces 2 journées, les Sentiers de découverte le samedi 8 octobre (10:30-12:30) : quatre itinéraires surprenants à la rencontre de la Nature en ville, accompagnés par des conteuses et des spécialistes de la nature.

Trois itinéraires accessibles pour des marcheurs de tous âges, un itinéraire accessible aux "petites et grandes roues", poussettes et fauteuils roulants (avec ou sans accompagnant). Voir détail des itinéraires : 5-Saisons-Arbre-Programme.pdf

Attention : les groupes de participants sont limités à 30 personnes. Inscription obligatoire  :

- sur le site des 5 Saisons par le formulaire de contact

- par courriel contact@5-saisons-arbre.fr

- par téléphone 07 85 77 98 34 (heures de bureau)

Les réservations seront closes lorsque le nombre de participants sera atteint pour chaque sentier.

 

  • Animations artistiques    

Déambulations, siestes musicales, concerts, spectacle participatif "Happy Manif", contes, chansons, lectures, installations et performance d'arts plastiques, ateliers de grimpe d'arbres, écossage de haricots, ateliers musicaux, Commando poétique du mouvement, Bal contemporain… deux journées de rencontres et de fête ouvertes à tous, gratuitement, pour les habitants de l'agglomération paloise.

 

  • Pique-nique (8 octobre)     

Pour les pique-nique du samedi et du dimanche, apportez vos provisions.

Des tables et des chaises seront à la disposition du public.

 

  • Pique-nique "Semaine Bleue" (9 octobre) 

Pour le pique-nique du dimanche 9 octobre, nous voulons transformer le parc de la Villa Ridgway en l'honneur de la Semaine Bleue : tous les participants et le public sont invités à  apporter un grand tissu bleu uni  (toile cirée, drap de lit, couverture, bâche…) pour l'utiliser en guise de nappe et créer une immense mosaïque bleue.

 

  • Artistes, compagnies, intervenants 

Ils participent aux animations et créations des 8 et 9 octobre :

Association Anim'Ousse-ère, Didier Arramon, les Ateliers du Cami Salié, Jésus Aured, la Batuc-à-Muses, Caroline Bentz, Pierre Bladanet, Christian Bourigault, Christine de Camy, Nathalie Carrette, Anne-Marie Charles, Bernadette Charpentier, collectif Chemins de Danses, compagnie David Rolland, Emilie Decla, Antoine Dudouyt, le GAM, Marc Lafaurie, Alain Larribet, association Les Tas de Nature, Michel Lious, MJC Berlioz, Jean-Marc Moullet, Synthia Olhasque, Pierre & Willy, compagnie Pléiades, Sarah Pons, Vincent Ricci, Yoann Scheidt, Anne Sudrie, Marie Tomas, Vincent Valiente, Carine Vendôme…

 

  • Organisation, aides et soutiens 

Ils organisent :

Les ateliers du Cami Salié, en partenariat avec le Centre Hospitalier de Pau et la Ville de Pau

 

Ils soutiennent financièrement le projet :

Ville de Pau - Conseil Départemental des Pyrénées-Atlantiques - Malakoff Médéric - MACSF

 

Ils participent ou apportent leur concours au projet :

Le Bel Ordinaire, CCAS de Pau, Collectif Chemins de Danses, CPIE Béarn, Espaces Pluriels, GAM de Pau, compagnie L'Oiseau-Tonnerre, Lycée de Montardon, MJC Berlioz, …

 

  • Financement participatif HelloAsso : le projet a besoin de votre aide 

Toutes les activités proposées par Les 5 Saisons de l’Arbre sont gratuites, que ce soit les ateliers de création ou les journées artistiques des 8 et 9 octobre, mais bien sûr tous les artistes et intervenants seront rémunérés pour leur travail et leur création.

Au-delà de l’aide substantielle apportée par les partenaires – collectivités, associations et sociétés privées – et de l’engagement des bénévoles, l’aventure des 5 Saisons de l’Arbre a besoin de votre soutien pour boucler son financement en 2016.

Cliquez sur ce lien HelloAsso - Les 5 Saisons de l'Arbre et laissez-vous guider. Merci pour votre aide !

 

  • Projet inscrit dans les activités de la Semaine Bleue en Aquitaine 

Le projet "Les 5 Saisons de l'Arbre" est lauréat d'un Prix national de la Semaine Bleue qui sera remis à Paris le 29 septembre 2016.


Samedi 08 octobre 2016 à 18h00 et 20 h 30

à Espaces Pluriels de PAU


Bonjour à tous, 

 

Comme chaque année le Gam propose son concert de rentrée au Théâtre Saragosse-espaces pluriels : "Au pied de mon arbre".

Cette année, 19 jeunes musiciens présenteront leur création musicale effectuée lors d'un stage d'une semaine au pays basque fin août.

 

A vos agendas :

 

  • Samedi 8 octobre ---> 18h00    pour ceux qui veulent profiter de leur soirée
  • Samedi 8 octobre  ---> 20h30  pour ceux qui veulent éviter le programme télé du samedi soir

 

Infos/réservations au Gam : 05 59 84 22 90 

 

 

7€ pour les adultes et 5€ pour les enfants

 

Ce concert est programmé dans le cadre du projet les "Les 5 saisons de l'arbre" ---> Randonnées-nature, lectures, poésie, contes, musique, danse, etc ... projet qui démarrera le samedi 8 à 10h30 pour s'achever le dimanche 9 à 17H

 

plus d'infos sur www.5-saisons-arbre.fr ou sur www.gampau.fr 

 

 

GAM - Un autre regard sur la musique - Pau : www.gampau.fr

 

...De l'apprentissage à la création... Vivre la musique dans le collectif et faire l’expérience d’un échange sensible. Soyez curieux du GAM.

Les 5 Saisons de l'Arbre – Sentiers artistiques entre l ...

www.5-saisons-arbre.fr

L'homme, on a dit qu'il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité il est comme un feuillage. Non pas serré en bloc mais composé d'images éparses comme ...

 

En espérant vous y voir nombreux ...


Mardi 25 octobre 2016 à 20 h 30

au Zénith Pyrénées de PAU


"RAIN"

ANNE TERESA DE KEERSMAEKER 

COMPAGNIE ROSAS

 


Vendredi 3 juin 2016 et samedi 4 juin 2016 à 20 h 30

à la Centrifugeuse à PAU



Jeudi 2 juin 2016 et vendredi 3 juin 2016 à 20 h 30

au Théâtre Saragosse à PAU



Jeudi 24 mars 2016 et samedi 2 avril 2016 à 21 h 00

à la Centrifugeuse à PAU et à AMPLI à Billère


Florence propose régulièrement des chorégraphies sur des morceaux des 2 artistes suivants :



Plus d'infos :

Plus d'infos :



Jeudi 4 et vendredi 5 juin 2015 à 20 h 30

au Carré Danse à PAU



Vendredi 26 et samedi 27 juin 2015 à 20 h 30

à la Centrifugeuse à PAU



Mardi 12 mai 2015 à 20 h 00

au Théâtre Saragosse de PAU


Carte Blanche aux élèves des classes de danse contemporaine du conservatoire à rayonnement départemental Pau-Pyrénées

 

Entrée gratuite. Vos billets sont à retirer à l'accueil du conservatoire. Tél. : 05 59 98 40 47

 

Au programme : pièces inspirées de l'oeuvre de Trisha Brown et de la Post Modern Dance.


Jeudi 13 novembre 2014 à 20 h 30

au Théâtre Saragosse de PAU


Tarif préférentiel à 9€ pour les élèves des écoles de danse et de théâtre.

S’appuyant sur les fragments d’un discours de l’ultra-conservateur télévangéliste américain Jimmy Swaggart, la chorégraphe Lisbeth Gruwez met en scène et en gestes le pouvoir de la parole portée par un locuteur extatique. It’s going to get worse and worse and worse, my friend, selon les propos du prêtre, démontre que le langage est une arme redoutable. Le discours idéologique et politique ne fait pas qu’enthousiasmer les foules, il plonge également souvent celui qui parle dans un état proche de la transe. Accompagnée d’une bande-son composée de paroles diffuses, Lisbeth Gruwez distille l’essence de l’orateur qui galvanise les foules et son langage corporel en une étude captivante.

Lisbeth Gruwez fut l’interprète inoubliable de Jan Fabre durant cinq ans. En 2007, elle crée avec son complice le musicien Maarten Van Cauwenberghe la compagnie Voetvolk, ce qui signifie « infanterie » : « nous voulons jeter les corps dans la bataille sans artillerie technique », disent-ils.

LISBETH GRUWEZ
par Rosita Boisseau

Lisbeth Gruwez née de la cuisse de Jan Fabre : La « Guerrière de la beauté », devenue chorégraphe. Le nom de sa compagnie, créée en 2007 avec le musicien et compositeur Maarten Van Cauwenberghe, donne un indice sur le tempérament de sa patronne. Voetvolk signifie « infanterie » ou encore « pied du peuple » en flamand. Si elle préfère le premier sens, Maarten Van Cauwenberghe, assis à un bureau à quelques mètres, ne rejette pas le second. Manière de dire qu’elle est un vaillant petit soldat, une prolétaire de la danse, toujours en première ligne pour foncer. L’infanterie trinque mais son poing levé ne meurt jamais. Une attitude qui sied à Lisbeth Gruwez, femme indomptable dont la chaleur met le feu à la moindre brindille de conversation. Au moindre geste aussi lorsqu’elle grimpe sur scène. [...]
Ses faits d’armes, elle les décroche auprès du metteur en scène et chorégraphe flamand Jan Fabre.
Interprète de premier plan pendant six ans, de 1999 à 2004, elle y affiche un coefficient de témérité digne du titre de « guerrier de la beauté » dont Fabre couronne ses danseurs.
« À18 ans, je rêvais déjà de travailler avec lui, se souvient Lisbeth Gruwez. Je suis passée le voir à son bureau à Anvers pour lui demander si je pouvais danser pour lui. Il m’a dit de revenir quand j’aurais plus d’expérience. Quatre ans plus tard, il m’a engagée. Grâce à lui, je suis vraiment devenue une artiste. Il m’a donné l’appétit pour travailler. Mais, plus encore, l’honnêteté et l’amour de ce que l’on fait. On a beau avoir du talent, sans le travail, rien n’est possible. »
Et quel boulot abattu ! Quelle performeuse que Lisbeth Gruwez dans les pièces de Fabre ! Dans As long as the world needs a warrior’s soul (1999), sidérant attentat à la propreté sur le thème du terrorisme, Gruwez baigne dans la sauce tomate et le beurre. Pour Je suis sang, succès et scandale du Festival d’Avignon 2005, elle dégouline de sueur et de sang. Impérieuse, magnétique. Cadeau du chef Fabre à sa guerrière : un solo intitulé Quando l’uomo principale è una donna, l’un des plus somptueux de la danse contemporaine, créé pour elle en 2004. Sous influence du plasticien français Yves Klein, dont Fabre est féru, Lisbeth Gruwez se roule nue sous des bouteilles d’huile d’olive d’où s’écoulent des gouttes.
Le petit soldat sait aussi ruer dans les brancards. Après trois ans de tournée et de succès non stop, près de deux cents représentations dans le monde entier de Quando l’uomo principale è una donna, la danseuse rend son tablier (ou ce qu’il en reste...) et se fait illico remplacer. Un an de « tendre guerre » après, elle revoit Fabre. Elle a aujourd’hui les clés des locaux de la compagnie de Fabre, et y répète gratuitement.
Le premier solo de Lisbeth Gruwez s’intitulait Forever Overhead. Ce « saut dans le vide », comme l’évoque la chorégraphe, qui dansait avec un casque de moto, entendait rompre avec le passé et les chorégraphes qui lui « suçaient les idées » pour parler en son nom. L’infanterie l’ouvre, et compte bien se faire entendre. Rosita Boisseau

Des extraits vidéo sur le site : Extraits de It's going to get worse

Toutes les informations sur www.espacespluriels.fr
Renseignements au 05 59 84 11 93


CONTACT ANNE WOELFEL
ESPACES PLURIELS
SCÈNE CONVENTIONNÉE DANSE PAU

17 AVENUE DE SARAGOSSE - 64000 PAU
 T 05 59 84 11 93  / CULTURE@ESPACESPLURIELS.FR


Mardi 25 novembre 2014 à 20 h 30

au Zénith Pyrénées de PAU


CHRISTIAN RIZZO

D’APRÈS UNE HISTOIRE VRAIE

DANSE

MARDI 25 NOVEMBRE 20H30

ZÉNITH PYRÉNÉES

1H10

Depuis 1996, année de la création de sa compagnie l’association fragile, Christian Rizzo, chorégraphe-plasticien formé à la villa Arson à Nice et empreint de culture rock, déroule une série de chorégraphies posturales, dans des cérémonies aussi belles que formelles. Avec d’Après une histoire vraie, il renoue avec une danse physique, puisant dans le terreau du folklore méditerranéen.

La pièce se construit sur le souvenir d’une danse traditionnelle interprétée par un groupe d’hommes dans un festival à Istanbul. L’émotion ressentie alors par le chorégraphe a tracé sa route pour dégager un élan chorégraphique qui tient, au-delà des cultures et des codes, à un geste commun. Sur le plateau, une communauté d’hommes se réunit pour un rituel à la fois ancestral et moderne, rythmé par les roulements de deux batteries. La musique jouée en live par les batteurs Didier Ambact et King Q4, aux confins des rythmiques tribales et des sonorités rock psychédélique, offre une zone de tension à la danse que baigne la lumière atmosphérique de Caty Olive. Celle-ci compte pour beaucoup dans cette levée des énergies et des pulsions, dans cette pure gratuité de dépense physique et de plaisir. Car la jouissance d’être en vie, d’être ensemble momentanément, et l’excitation vis-à-vis de la danse sont l’enjeu véritable de la pièce.



Mardi 20 janvier 2015 à 20 h 30

au Zénith Pyrénées de PAU


OHAD NAHARIN

BATSHEVA DANCE COMPANY

SADEH21

DANSE

MARDI 20 JANVIER 20H30

ZÉNITH PYRÉNÉES

1H15

Sadeh21, d’Ohad Naharin, directeur artistique de la Batsheva Dance Company (Tel-Aviv), est une oeuvre brillante qui porte l’écriture chorégraphique à son point d’incandescence.

Dans une lumière crépusculaire, allusive, les danseurs entrent un à un, insaisissables, flottants, moments fugitifs où le mouvement s’affirme tel une déflagration dans le néant. Chaque danseur a sa séquence, sa signature gestuelle. Chacun s’avance dans le vide, contournant des frontières invisibles... “Sadeh“ signifie champ. Champ d’études, comme ces fragments prélevés dans une chorégraphie secrète. Territoire aussi. Et chacun a le sien et tisse un espace protecteur qui se rétrécit ou s’étend, se recoupe dans des rencontres impromptues, insignifiantes ou dangereuses. Le groupe se disloque ou se serre, se recompose à l’infini, s’atomise ou fusionne dans une union soudaine, invente de nouvelles aires à géométrie variable. La danse, d’une force peu commune, impressionne. »

Agnès Izrine pour Montpellier Danse 2013.

Réduits à leur plus simple expression, décor, son et lumière mettent en avant un langage chorégraphique à l’infinie sensualité, où le moindre geste témoigne d’un choix esthétique. Naharin invite chacun à vivre une expérience « irradiante et radioactive, dangereuse et excitante.


Mercredi 15 avril 2015 à 20 h 30

au Zénith Pyrénées de PAU


TRISHA BROWN DANCE COMPANY

ROGUES

SON OF GONE FISHIN’

NEWARK

DANSE

MERCREDI 15 AVRIL 20H30

ZÉNITH PYRÉNÉES

1H30 AVEC ENTRACTE

EN PARTENARIAT AVEC LE PARVIS SCÈNE NATIONALE TARBES PYRÉNÉES.

Créée en 1970, la Trisha Brown Dance Company fait étape à Pau au cours de sa dernière année de tournée internationale. Figure centrale de la danse postmoderne américaine, Trisha Brown a contribué à révolutionner la danse par une déconstruction minutieuse de ses codes : travail in situ, usage de la vidéo, du discours, construction d’une gestuelle épurée. Réinventant le mouvement libre, elle a également collaboré avec de grands plasticiens tel que Robert Rauschenberg. Cette soirée se décline en trois pièces emblématiques de cette grande artiste.

Tout en naturel et en simplicité, le duo masculin Rogues (2011) célèbre la vie dans sa spontanéité : ruptures, changements de direction, soudaines rotations rythment un jeu chorégraphique à deux. Newark (1987) est un saisissant condensé de l’art de Trisha Brown. L’irréductible liberté de mouvement qui fonde sa gestuelle y est aux prises avec une écriture extrêmement précise et rigoureuse qui inscrit sa géométrie dans la scénographie du plasticien Donald Judd. La pièce met en scène la confrontation homme/femme dans une guerre des sexes toute en finesse. La structure de Son of gone fishin’ (1981) est conçue sur le modèle des ramifications d’un arbre. Un groupe de six danseurs y évolue dans une fluidité étonnante, reprenant en les inversant et en les recroisant les mouvements d’une phrase initiale. Dans cette pièce magistrale, la composition de Trisha Brown démontre toute sa complexité.

TRISHA BROWN Née en 1936 à Aberdeen (États-Unis), figure majeure de la danse américaine et principale inspiratrice de la Postmodern dance, Trisha Brown s’est révélée au public dans les années 60 au Judson Dance Theater de New York, collectif privilégiant l’improvisation.